RENDEZ-VOUS ANCESTRAL… Aux marches du palais

Cher Guillaume Chaix, du blog « le Grenier de nos ancêtres », si vous saviez « qu’une tant belle fille » m’a donné Rendez-vous en ce troisième samedi du mois …  

Me voici dans le Nancy du début du XIXème pour satisfaire au traditionnel Rendez-Vous Ancestral.

A mon arrivée « c’est un p’tit cordonnier ♫ » que j’ai rencontré … C’est parait-il « en la chaussant ♫ » que Nicolas « fit sa demande ♫ » à sa belle Catherine … bien que j’en doute.

Nicolas PENNEQUIN, cordonnier à Nancy, mon oncle à la 5e génération, m’attend de pied ferme, dans son palais atelier… Ensemble nous allons revoir les dates et grandes lignes de sa vie.

La porte Saint-Nicolas, fermait l’extrémité Sud de la vieille ville de Nancy, là où désormais s’élève la célèbre Place Stanislas. Elle donnait sur la rue Saint-Nicolas, à l’époque faubourg… C’est là Nicolas que tu es né … Tu portes le prénom du Saint patron des Lorrains et c’est dans la rue éponyme à l’abri de sa demeure que ta maman, Catherine WAGNER, te mit au monde, puiné d’une fratrie de six … Ton papa Jacques Pennequin, cloutier de son état procèdera à la déclaration de ta naissance et apposera avec fierté sa signature sur le registre.

Tu es Nicolas, le puiné des six enfants que je connais à tes parents

Ton ainé Emmanuel est arrivé 3 ans avant toi, Joseph ton frère suivant est mon Sosa … Georges et Sébastienne qui suivront ne vivront respectivement que 9 mois pour l’un et deux ans pour la petite … Le benjamin Louis, aura une vie d’adulte, avec mariage et descendance.
Tu seras donc, pauvre petit, confronté à la mort dès tes jeunes années.

Ton grand frère Emmanuel sera charpentier, ainsi qu’il est précisé sur son acte de mariage avec une demoiselle Chir, prénommée Elisabeth … Tu es certainement présent à cette noce le 30 janvier de l’an 1844, tout comme Catherine, la jeune sœur de la mariée …

Je soupçonne même que c’est à cette occasion que tu as rencontré cette demoiselle Chir, de sept ans ton ainée … Que tu épouses six mois après que ton frère a convolé … Ainsi à Nancy en cette année 1844, il y eut deux mariages PENNEQUIN / CHIR, le tien venant en second, durant l’été, le 27 juillet.

Votre union ne sera couronnée d’aucune naissance, et seize ans plus tard, le 27 juillet 1860, tu perdras celle qui était ton épouse… Une petite femme de chambre sans histoire.

Je ne saurais dire si tu l’as pleurée cette première épouse stérile … Un mois plus tard tu te remaries !!!
Un mois et quatre jours après le décès de ton épouse !!!
Un veuvage on ne peut plus express, n’est-il pas ??

Ce seront tes petits frères Joseph et Louis qui seront témoins de ce second mariage, le 1er septembre 1860, au cours duquel tu fais tienne Marie Mélanie HEITMANN, jeune lingère de 24 ans … Quand tu en accuses 38 … Cette union ne sera elle non plus féconde, je ne vous ai trouvé aucun enfant.

Sur tes deux actes de mariage, tu es dit cordonnier … D’où notre rendez-vous dans cet atelier rempli de souliers et d’étranges outils …

Que s’est-il passé pour que sur ton acte de décès, le 28 mars 1898
 tu sois qualifié de simple journalier ??

Honorable vieillard de 76 ans que tu es … As-tu pour tes vieux jours dû louer tes bras afin de subsister, alors que tes pauvres mains ne pouvaient plus servir à ton rude métier ?

Et comment dois-je lire cet extrait ??
« Veuf en premières noces de Catherine Chir et en secondes de Marie Mélanie HEITMANN »

Laquelle Marie Mélanie n’est décédée qu’en 1914, dans les Yvelines

Sa naissance vue 137/671 acte n° 473 (Nancy 1836-1837, 5MI 394/R.142)
Votre mariage vue 472/552 acte n° 287 (Nancy 1859-1860, 5MI 394/R.182)
Décès de Marie Mélanie vue 41/61 acte n° 129 (Plaisir, NMD, 1914 – 1914, 4E 7024)

Même parents sur les trois actes et la naissance correspond sur les actes de mariage et de décès

Faudrait-il que j’interprète :

Veuf en premières noces de Catherine Chir et époux (séparé ? divorcé ?) en secondes noces de Marie Mélanie HEITMANN, laquelle n’est dite ni épouse ni veuve de qui que ce soit sur son extrait filiatif de décès ??


« Si vous en voulez plus sur le métier de Nicolas »

3 réflexions sur “RENDEZ-VOUS ANCESTRAL… Aux marches du palais

Répondre à Briqueloup Annuler la réponse.