UN MEURTRIER DANS LA FAMILLE

Les généathème initiés par Sophie Boudarel et repris par Geneatech nous proposent un thème par mois … Histoire de secouer, vérifier, enrichir un peu nos arbres.

Le thème d’octobre tombe à pic … Vos ancêtres et la justice … Je n’ai presque rien à faire, si ce n’est de changer le titre d’un article déjà rédigé, et non encore publié :

Quand votre logiciel de généalogie vous propose de rechercher des
« Cousinages avec une célébrité »

Cousins célèbres

En premier sur la (courte) liste des « cousins célèbres »
Une Photo et un nom sont apparus

Guy DESNOYERS …. Mon cousin « célèbre »
Né le 24/02/1920 Décédé le 21/04/2010

Ancêtre commun :
Claude DEMARNE , mon Sosa 792, époux de Claudette PETITJEAN


A LA DECOUVERTE DES ORIGINES DE Guy DESNOYERS
Partons de notre ancêtre commun Claude DEMARNE, notre Sosa 792

Né vers 1663 à Gerbécourt-et-Haplemont,
Décédé le 22 juin 1741 à Pierreville, à l’âge d’environ 78 ans Inhumé le 23 juin 1741 à Pierreville fils de Pierre DEMARNE Claude BASTIEN

Claude DEMARNE s’est marié le 23 novembre 1701, à Pierreville, avec Claudette PETITJEAN née en 1686 et décédée en 1759, fille de Dominique PETITJEAN et de  Marie BERNARDIN

Le couple formé par Claude DEMARNE et Claudette PETITJEAN aura 15 enfants :

  • Jean DEMARNE mort-né ou décédé l’année de sa naissance
  • Marc DEMARNE (1705-1775) Marié le 7 septembre à Pierreville, avec Catherine HENRY (1704-1782) Mes ancêtres directes …. Sosa 396 pour Claude DEMARNE
  • Marie DEMARNE
  • Anne DEMARNE
  • Christienne DEMARNE, décédée à 13 ans
  • Claude DEMARNE né en 1711(probablement décédé avant 1712)
  • Claude DEMARNE né en 1712
  • Anne DEMARNE
  • François DEMARNE mort-né ou décédé l’année de sa naissance
  • Garçon DEMARNE mort-né ou décédé l’année de sa naissance
  • Humbert DEMARNE 1720-1782 Marié le 26 novembre 1754, à Tantonville, avec Anne MOREL remarié le 14 novembre 1769 à Clérey-sur-Brenon, avec Agnès VISCOP …. Guy DESNOYERS est un descendants direct du couple Humbert DEMARNE et Agnès VISCOP
  • François DEMARNE décédé à 6 ans
  • Marie DEMARNE 
  • Marie Françoise DEMARNE
  • Christienne DEMARNE

Humbert DEMARNE est donc mon oncle
et Guy DESNOYERS mon cousin


Cousin
Guy Marie Louis Henri DESNOYERS

Biographie

(Source :  © Copyright auteur(s) de Wikipédia – Cet article est sous licence CC BY-SA 3.0.)

Guy Desnoyers est né le 24 février 1920 à Haplemont, un hameau du Saintois en Meurthe-et-Moselle. Issu d’une famille paysanne assez aisée et pieuse, il a une sœur handicapée, violée dans son enfance. Il est promis très jeune à la prêtrise par sa grand-mère maternelle, personnalité dominante dans la famille. Il va au petit, puis au grand séminaire à Bosserville et Villers-lès-Nancy. On le décrit comme un « bon gosse » mais ses pairs remarquent son goût pour les femmes et émettent des doutes sur sa vocation.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est réquisitionné pour travailler dans une usine de Neuves-Maisons sous-direction allemande, mais il aide également des prisonniers évadés chez son oncle par alliance Émile Marulier à Harol dans les Vosges. À la Libération, il prétendra même avoir tué un factionnaire allemand sans pouvoir en apporter la preuve.
La guerre terminée, il est ordonné prêtre en 1946, puis affecté à Blâmont comme vicaire. Son supérieur, l’abbé Klein, constate que sa nouvelle recrue préfère jouer au basket plutôt que lire de la théologie. Dès cette première nomination, alors qu’il a vingt-six ans et qu’il est encore vierge, il a une première liaison avec une femme, Madeleine. Cette liaison va être la cause d’une mutation autoritaire de ses supérieurs comme vicaire à Réhon, dans le nord de la Meurthe-et-Moselle. Des rumeurs lui prêtent alors d’autres aventures féminines, notamment avec une veuve fortunée qui vient tout juste de perdre son époux. Celle-ci lui donnera 150 000 francs pour la réfection du toit de l’église et pour l’achat d’une 2 CV. Cela ne l’empêche pas de continuer à voir régulièrement Madeleine. Ainsi, tout en ayant des relations avec d’autres maîtresses, la relation entre Guy et Madeleine durera jusqu’en octobre 1956, soit dix années.
En juillet 1950, il est nommé curé de la paroisse d’Uruffe.

Fin de citation de la Source


Uruffe …. le « terrain de chasse » DE Guy DESNOYERS

Jeune curé de la paroisse d’Uruffe Guy DESNOYERS a 30 ans lorsqu’il s’y installe en sa qualité d’ecclésiastique en 1950 ….

Dès 1953 il entretient des relations « coupables » avec plusieurs jeunes femmes de la région; il semble avoir une prédilection pour les jeunes filles mineures. En décembre 1953 une adolescente de 15 ans est enceinte de ses œuvres . Il persuade alors la future maman d’aller accoucher dans l’Ain et d’abandonner cet enfant issu du péché. Son évêque, averti des faits le convoque mais Guy l’implore de croire en son innocence … Que son supérieur le croit ou non, il lui renouvelle sa confiance … Les paroissiens également.

Trois ans plus tard, en 1956, au cours d’une activité théâtrale, Guy Desnoyers séduit Régine Fays, jeune ouvrière de 19 ans. Cet amour coupable du prêtre se traduit par une nouvelle grossesse. Guy va alors tout mettre en œuvre pour persuader tant le père de sa conquête que ses paroissiens, que le géniteur du futur enfant est un jeune homme mobilisé pour la Guerre d’Algérie … Peu y croient vraiment … De son coté, la jeune Régine qui refuse d’abandonner son enfant ou d’avorter promet à son curé de garder le silence sur la paternité réelle de l’enfant… Contrariant fortement son amant qui craint l’opprobre de l’église et de ses paroissiaux.

Pour sauvegarder sa cure et son « honneur » Guy DESNOYER passe à l’Acte
Eviter le scandale et sauvegarder sa réputation…

Régine voulant garder le fruit de leurs amours et élever son bébé à naitre, Guy Desnoyers fut alors pris d’une frénésie meurtrière… Il tua maitresse d’une balle dans la tête pour l’éventrer afin de lui arracher l’enfant du ventre …

Poussant l’ignominie jusqu’à son comble,
Il baptisa … sa fille … avant de la poignarder et lui lacérer le visage
que nul ne puisse y découvrir une ressemblance avec lui.

ASSASSIN

En août 1978, après vingt-deux ans de détention, Guy Desnoyers détient le triste record du plus ancien prisonnier de France. … Misérable trophée …. Il obtient une libération conditionnelle… Une fois encore, l’église vint à son secours, l’accueillant à sa sortie de prison dans une abbaye bretonne où il restera jusqu’à sa mort survenue le 21 avril 2010 … Il avait 90 ans.

Sa fille, si elle avait vécu …en aurait eu 54 à cette date


UN BIEN VILAIN cousin Guy DESNOYERS
Prêtre et meurtrier

Haut de page


8 réflexions sur “UN MEURTRIER DANS LA FAMILLE

  1. Quelle idée aussi d’ordonner prêtres des gens qui n’ont ni la foi ni la vocation. Il en aurait probablement tourné autrement s’il n’avait pas été prêtre. Peut-être pas meurtrier, mais probablement pédophile notoire et qui sait quoi d’autre ? Combien en aurait-il mis enceinte ?
    J’en ai un également de repris de justice mais vraiment rien d’aussi sanglant. Un pauvre malheureux auquel j’ai d’ailleurs consacré deux articles tant sa vie est exceptionnelle. Voir Victor Judasse à https://wordpress.com/post/abcdemesancetres.wordpress.com/2027 et https://wordpress.com/post/abcdemesancetres.wordpress.com/2047.

Laisser un commentaire