Inhumé un 31 janvier

C’est le 31 janvier 1746, que le décès de mon Sosa 2024 a été transcrit sur le registre … Décédé la veille, veuf et âgé d’environ 80 ans Antoine BENARD c’est éteint à Villeneuve-le-Comte, dans ce qui était probablement sa ville natale.

Je ne suis en possession ni de son acte de baptême, ni de celui de son mariage avec Jeanne SEBASTIEN.

Antoine BENARD

D’Antoine je ne sais rien ou presque, je le soupçonne pauvre manant, journalier probablement si je m’en réfère au métier de manouvrier de son dernier né.

Le couple formé par Antoine et Jeanne aura neuf enfants – en l’état actuel de mes recherches – neuf enfants dont les quatre premiers qui ne vivront que quelques mois, voire quelques jours seulement… Tous nés et inhumés à Villeneuve-le-Comte

Une vie de labeur, semée de décès …. Antoine et Jeanne verront partir avant eux leurs quatre premiers-nés :

  • Jeanne, née en 1696 et décédée le 14 août 1699 à l’âge de 3 ans
  • Antoine, né le 25 janvier 1699 et décédé le 9 juin à l’âge de 4 mois
  • Antoine le second, né le 2 février 1701 et décédé le 12 septembre 1701 à l’âge de 7 mois
  • Antoine le troisième, né le 15 novembre 1702 et décédé le 1er décembre 1702 à l’âge de 16 jours

Antoine perdra ensuite son épouse Jeanne en 1736, le 26 mai …. Puis sa fille Jeanne Françoise, décédée à 36 ans en 1743 …

Les prénoms des malheureux parents n’auront pas porté chance à leur descendance :
Des quatre « Antoine » nés du couple, un seul survivra.
Des trois « Jeanne » une seule dépassera la quarantaine.

Les deux derniers enfants du couple, nés en 1714 et 1716, vivront et auront une descendance, Louis et Louis dit « le jeune » mon ancêtre qui restera par sa descendance fidèle à la bastide de Villeneuve-le-Comte au moins jusqu’en 1824, année de la naissance de Jean-Louis POTTIER, fils de Marie BENARD, l’arrière-petite-fille d’Antoine et de Jeanne.

Voilà toute ma richesse sur Antoine BENARD, Sosa 2024 …. Son acte de décès du 31 janvier alors qu’il rendait son dernier souffle la veille.

….

« le coin des élus« 
On trouvera à Villeneuve-le-Comte des POTTIER et même encore un BENARD en 1940, maires successifs de la commune, véritable fief de ma branche maternelle.

Cet article est extrait de « Un jour un ancêtre IV« 

Une réflexion sur “Inhumé un 31 janvier

Laisser un commentaire