RENDEZ-VOUS ANCESTRAL … Au fil de l’eau

Le rendez-vous mensuel des généablogueurs, à l’initiative de Guillaume Chaix, du blog le Grenier de nos ancêtres… Généalogie-fiction … Rencontre du troisième type avec un de nos ancêtres sur son lieu de vie et à son époque

… De la Dordogne à l’Oise …
Balade au fil de l’eau

Profitant d’une accalmie et le soleil daignant pointer le bout de ses rayons, mes neveux de passage dans ma Dordogne d’adoption m’embarquent – pour la Xème fois – dans les méandres de ladite Dordogne à bord d’une gabarre …

Rencontre avec un marinier

UN PEU DE MÉNAGE DANS NOS BLOGS

Les généathème initiés par Sophie Boudarel et repris par Geneatech nous proposent un thème par mois … Pour ce mois de rentrée le thème choisis est :

« Je remets à jour un ancien article »

Choisissez un ancien article, faites un brin de toilette et remettez-le à jour avec de nouvelles informations disponibles ! Des témoins dont vous ne saviez rien, des services d’archives qui proposent des documents en ligne qui n’étaient pas disponibles à l’époque, une mention dans la presse ancienne…

Berk … Rien que le mot « ménage » moi qui est perdu – sans le faire exprès … si si – la clef du placard à balais

Et puis du ménage sur un bébé-blog de 20 mois à peine
Finalement y a du bon à être une jeune généabloggueuse
A ceci près que me voilà fort dépourvue

A peine quelques grosses « boulettes » et « comaco erreurs »

Née le 15 fructidor an III

Je croyais Clotilde Amélie HALLE, née à Combs-la-Ville le 1er septembre 1795, quatrième des cinq enfants du couple formé par ses parents Jean François – perruquier- et sa légitime épouse Marie Marguerite GAUDRON.

Il semble qu’elle soit en fait la dixième des douze enfants répertoriés à ce jour … Toujours est-il qu’à quatre ans à peine, elle perdra son papa, décédé un mois après la naissance du petit dernier de la fratrie.

C’est en 1819 que la jeune Clotilde, alors blanchisseuse, convole en justes noces, toujours à Combs-la-Ville, le 30 octobre avec Jean Philippe KNODERER, son cadet de deux ans

Le mariage sera couronné de six naissances dont celle de Caroline Clotilde, né en quatrième le 25 mai 1827 … Caroline Clotilde qui fut la lettre « K » de mon Challenge AZ 2020

Après trente et une années de mariage et de dur labeur, Clotilde Amélie HALLE perdra son époux en 1858 … Alors âgée de 63 ans, elle restera veuve jusqu’à son propre décès le lundi 27 février 1870 où elle s’éteindra dans sa ville de naissance qu’elle n’aura jamais quittée, à l’âge fort honorable de 73 ans

Au moins deux de ses six enfants seront partis avant elle, une petite fille décédée l’année même de sa naissance en 1823 et son dernier né, mort en 1866 à 37 ans …
Petite blanchisseuse, fille de perruquier et petite fille de vigneron, elle n’aura laissé aucune trace dans l’histoire …

Clotilde Amélie HALLE est ma Sosa 251, elle est l’AAAGM de ma maman
– – – – –

« Le coin calendrier républicain »
1er septembre 1785 = 15 fructidor an III

« Le coin histoire »
La Constitution de la République française du 5 fructidor an III est la constitution de la Première République française qui fonde le Directoire. … Parfois surnommée la « Constitution de la peur » selon le mot de l’historien Pierre Gaxotte, la constitution de l’an III est, avec ses 377 articles, la plus longue constitution de l’histoire constitutionnelle française
                                                                                                                                                                   Source Wikipédia

« Le coin xxx »
C’est le 1er septembre 1795 – 15 fructidor an III – que l’École centrale des travaux publics est renommée « École polytechnique » …

– – – – –

Cet article écrit dans le cadre du #1J1A est issu du « un-jour-un-ancêtre-III »

– – – – –

Accueil du blog