I… Comme « Indice Inutile »

La commune est nichée au flanc d’une colline boisée dominée par les coteaux de Parménie et du Camp de César.

Indice inutile : Nous sommes ici encore dans le fief Emery

……

Hier il fallait trouver Homécourt

C’est dans cette commune que Marie Clémentine Alphonsine JACQUET épouse son promis Louis Joseph ROCQUEFELTE le 16 décembre 1901 … Mariage en présence de ROCQUEFELTE Julien, environ 38 ans, frère de l’époux, de BONMARIN Jules, environ 26 ans, maréchal-ferrant, beau-frère de l’époux, de ROCQUEFELTE Marie Octavie, veuve COLLIGNON, environ 35 ans, sœur de l’époux, et de ROCQUEFELTE Marie, femme BONMARIN, environ 22 ans; tous les quatre demeurant à Homécourt.

…..

Retour vers AZ 2022

H … Comme « Habile qui trouvera »

Une des trois villes-centres de l’unité urbaine de Jœuf.

Indice inutile : Dans cette commune Marie Clémentine Alphonsine JACQUET, petite collatérale, convola le 16 décembre 1901

……

Hier il fallait trouver Grenoble

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

C’est à Grenoble qu’à l’âge d’à peine 15 ans s’éteignit la petite Agathe Pauline Coralie Emery, fille unique de Joseph Augustin Apollinaire Emery Chirurgien Major de la Garde de Napoléon, dont je vous ai conté la vie ICI

…..

Retour vers AZ 2022

G … Comme « Grrr je trouve pas de titre »

Durant l’époque gallo-romaine, le bourg alors gaulois porte le nom de Cularo, puis celui de Gratianopolis

Indice inutile : Ville de mes branches Gay et Emery

Ajout du 08/11 à 8h28 : petite boulette dans le visuel … cette commune s’écrit en 8 lettres … Oupsss 🙃

……

Hier il fallait trouver Fontainebleau

Ville de ma jeunesse au somptueux château

Ville de garnison où mon Sosa Dragon de la garde puis maréchal-ferrant aux Dragons de l’impératrice verra naitre et décéder son fils premier né à l’âge tendre de 5 mois.

…..

Retour vers AZ 2022

F … Comme « Forêt »

Ville impériale entre château, chevaux et forêt

Indice inutile : Ici naquit et mourut un petit oncle, à la courte vie  … Feu petit garçon

……

Samedi il fallait trouver Epinay-sous-Sénart

Le nom de la Ville aurait une origine gallo-romaine : spinolaïum, du latin spina qui veut dire «épine», «buisson épineux».

Spina peut, aussi, vouloir dire épine dorsale et donne spica (épi de blé) et spingula (épingle), ce qui peut se traduire par être à la tête d’un tournant, d’une rivière ou d’une colline. C’est le cas d’Epinay, nichée dans l’un des méandres de l’Yerres.

Fief de ma branche vigneronne

….

Encore en retard de lecture malgré la journée de dimanche

Retour vers AZ 2022

E … Comme « Epine »

Le blason de cette commune n’a rien d’ancien puisqu’il remonte au 1er avril 1982

Indice inutile : Ici naquit mon Sosa 1004, vigneron de son état, François Halle  

……

Hier il fallait trouver Domancy

La célèbre « COTE DE DOMANCY »
2.5 Km d’ascension à 9.4 %, 15 % pour le dernier kilomètre : c’est ici que Bernard HINAULT construisit sa victoire dans le Championnat du Monde Cyclisme en 1980. Cette côte, qu’il a fallu grimper à 20 reprises, reste aujourd’hui le symbole du parcours le plus dur et plus sélectif jamais proposé pour un Championnat du Monde (…)

Source texte et image : mairie de Domancy

…..

Semaine 1 terminée …
Dimanche c’est lecture, je vous dis donc

Retour vers AZ 2022

D … Comme « Deux km cinq »

Cette commune abrite le Château de la Perche

Indice inutile : Ici naquit François Vallet (1739-1789), mon Sosa 224 à la génération 8

……

Hier il fallait trouver Cessieu

C’est à Cessieu, leur communes de naissance que se marièrent mes Sosa 480 et 481 Claude Hullard et Anne Marmonnier

Leur acte de mariage est en ligne sur le registre paroissial de Cessieu
vue 655 sur 2234

…..
Toujours plus de retard de lecture

Retour vers AZ 2022

C … Comme Céou

————————————————————————————
Cet article est écrit dans la cadre du #ChallengeAZ 2022…
Pour le compte de « Généa 24 » …
un challenge collaboratif sur le thème
Sur la terre de nos ancêtres, en Dordogne, « Il ou Elle coule »

————————————————————————————–

Et c’est où le Céou ??

En Dordogne bien sûr … C’est sur la ravissante commune de Daglan où chaque dimanche je vais au marché que je suis tombée amoureuse de ce petit cours d’eau … Né dans le département voisin du Lot il finit sa course dans la Dordogne…

Tantôt calme tantôt impétueux, ce petit cours au charme désuet et capricieux des rus restés à l’état sauvage est indomptable.
Sa vallée elle-même est encore vierge ou presque de bâtisses …

Ce coquin de Céou sortant parfois de son lit prend alors ses aises hors son cours, mettant à mal les pieds de ses riverains.

(Source photo : le site de la mairie de Daglan)

Mais qu’il fait bon flâner ou s’étendre sur ses rives quand le soleil d’été envahi notre Dordogne.

B … Comme « Bonne chance »

Charmante petite commune, autrefois, paroisse de la province du Dauphiné

Indice inutile : Cette commune commençant par un « B », est le fief de mes branches GULLON et HULLARD notamment

……

Hier il fallait trouver ABONDANT

C’est dans la très belle église d’Abondant que fut baptisé
le second époux de ma grand-mère, Auguste Louis Ferret

……

Je tiens le rythme des lectures
pour le moment

Retour vers AZ 2022

A … Comme « A vous de trouver »

Bienvenu dans mon Challenge AZ 2022

Comme l’année dernière, ce sera encore à vous de trouver … Via trois canaux : un blason ou un descriptif – fort peu collaborant 😉 –

… Et si cela ne vous suffit pas …
Z’aurez qu’à résoudre le rébus pour trouver la solution

L’église de la commune d’aujourd’hui fut construite au 16ème siècle
et dédiée à St Pierre.

Indice inutile : Dans cette commune commençant par un « A », naquit le second mari de ma mémé Loulou ; Prénommé Auguste Louis, je ne l’ai pas connu.

…..

Et pendant que vous faites joujou avec mon challenge,
je m’en vais m’adonner à la lecture de vos articles.

Retour vers AZ 2022

CHALLENGE AZ 2022

CHALLENGE AZ 2022

Initié par Sophie Boudarel, sur son blog « La Gazette des Ancêtres » le Challenge AZ est aujourd’hui entre les mains de Geneatech… Le principe reste le même… Blogger généalogie de A à Z durant tout le mois de novembre … Six articles par semaine du lundi au samedi, avec pour fil rouge l’alphabet.

C’est le troisième Challenge AZ auquel je participe

En 2020, je vous ai présenté en deux visuels les prénoms de mes ancêtres
En 2021 des mini mots-croisés vous faisaient trouver les métiers de ma généalogie

Pour cette troisième participation, je vous propose de découvrir les communes
où sont nés, se sont mariés ou éteints ceux et celles qui m’ont précédée.

26 visuels pour 26 communes

Je vous propose donc de découvrir les villes, villages ou hameaux où mes ancêtres avaient racines …

Bienvenu dans mon Challenge, dont le format vous laissera le temps
de lire les nombreux, trèèès nombreux, articles
des autres participants à ce marathon d’écriture.

Top départ demain pour le A

                               

MES ARTICLES DE A à Z

Un RDV Ancestral manqué

Je vais manquer LE Rendez-vous du mois … RDV Ancestral initié par Guillaume Chaix et qui consiste à retrouver un de nos ancêtres à son époque, dans son contexte …

Quand la pendule à remonter
le temps sonne trop tard
Nous voilà seulement à mi- mois
et c’est déjà le 3ème samedi …

Edme aura sonné à ma porte trop tard
pour que je trouve son refuge

Fils de Louis Bruneau, charbonnier et Marie Langlois, Edme est né dans le grand-Est, à Châtillon-sur-Morin le 19 août 1680 … Il serait le seul enfant vivant du couple formé par ses parents … Je ne lui ai trouvé qu’une petite sœur décédée à l’âge de 8 ans en 1687

Garçon charbonnier en 1704, il s’éteindra facteur de charbon en 1754

Un rendez-vous manqué

Mon Mr 3J … #CeJourLà

« #CeJourLà » … Défi d’écriture à l’initiative de Marie du blog « Des ancêtres et des actes »

Les dates : du lundi 3 octobre au dimanche 9 octobre.

Le principe : dans votre arbre, vous trouvez une personne, un couple, qui connut un événement entre le 3 octobre et le 9 octobre. Evénement heureux ou malheureux, important ou futile…

Vous racontez cet événement, en utilisant le moyen qui vous convient le mieux : texte, dessin, vidéo, infographie…. Sans oublier de préciser le lieu. Et vous le publiez à la date correspondante

Avant même de commencer à rédiger ce défi
J’ai une question d’une importance capitale pour Marie …

Pourquoi une grenouille ???
🐸

Mon Mr 3J est né un 6 octobre … en 1704 à Nanteuil-sur-Marne

Jean Jacques JACQUET
fils et petit-fils de vigneron
père et grand-père et arrière-grand-père de vigneron

Du premier mariage de son père, il est le puiné d’une fratrie de 7 … Il aura 9 frères et sœurs consanguins par le second mariage de monsieur père … Une grande famille, souvent endeuillée … Sur les 16 enfants de la fratrie recomposée, 9 décèderont avant leur 10ème année et 2 ne dépasseront 30 ans.

Jean Jacques JACQUET

Mes ancêtres et la religion

Les généathèmes initiés par Sophie Boudarel et repris par Geneatech nous proposent de nous pencher sur notre généalogie via un fil conducteur imposé … Un petit exercice mensuel auquel je souscris depuis quelques mois déjà.

Pour ce dernier rendez-vous avant le challenge AZ,
Geneatech nous a concocté le thème

« Nos ancêtres et la religion »

Vaste sujet, qui ne m’inspire guère

Se sont en premier lieu les registres paroissiaux et pastoraux qui nous ouvrent accès aux « sésames » que sont les actes « B.M.S » (Baptême. Mariage. Sépulture) avant ceux de l’état civil … Actes « N.M.D » naissance, mariage et décès de nos ancêtres. Sans ces registres inlassablement tenus, point de généalogie, à tout le moins sourcée.

Ce thème me laisse dubitative et bien seule
face au syndrome de « la feuille blanche »

Ainsi, je crains bien de n’avoir à vous proposer que deux ou trois articles en relation avec ce thème

Opération recyclage

Il y a 10 ANS … « COUSINADE » entrait dans le dictionnaire

L’occasion de parler un peu de mes « cousins célèbres » … Même si jamais avec eux je n’envisagerai une cousinade

Fille de deux enfants uniques, ainée d’une fratrie exclusivement féminine, seule mère de ladite fratrie je me savais sans oncle* ni tante … Donc sans cousin … C’était sans compter les « grands »… Grands-oncles et grands-tantes … Dont je n’ai appris l’existence qu’au commencement de ma plongée dans la généalogie…
* excepté le frère consanguin de maman,
célibataire et sans enfant

De recherches en articles de blog …
Vincent, suivi de Pascal puis d’Alexandre m’ont contactée …
Trois prénoms
Pour trois cousins …

Comme tout débutant je ne me suis intéressée en premier lieu, qu’à mes seuls ancêtres directs, remontant le temps noms et dates après noms et dates …Ce n’est que petit à petit que j’ai « dérivé » vers les frères et sœurs de mes ancêtres et leurs enfants, mes cousins du temps lointain, et finalement tous les descendants sur lesquels j’ai pu mettre au moins un patronyme.

Le terme « cousinade » est un néologisme

Rendez-vous ancestral … En terre Mulhousienne

C’est à l’initiative de Guillaume du blog « le grenier de nos ancêtres » que les généabloggeurs ont un incontournable Rendez-vous le troisième samedi de chaque mois … Les aiguilles du temps tournent alors à l’envers en cette journée qui nous propulse auprès d’un de nos ancêtres.

Me voilà donc catapultée dans
la vieille cité libre de Mulhouse
où mon ancêtre Jacob Wagner a racines
 
Depuis au moins l’an 1533

Le traité passé en novembre 1308, entre l’évêque de Strasbourg et Henri VII élu par les princes-électeurs d’Allemagne, fait de Mulhouse une ville relevant immédiatement de l’Empire germanique.
Terre du Saint Empire romain germanique, enclavée dans les terres autrichiennes Mulhouse s’alliera avec Bale en juin 1506 … Helvétique depuis 1648

La république de Mulhouse, fondatrice de la Décapole en 1354 …
Fief de ma branche protestante Wagner
la ville-cité n’a été rattachée à la France qu’en 1798…

De ce fait, les registres d’Etat-Civil de Mulhouse ne débutent donc qu’en 1798 … Ceux pastoraux – tenus en Allemand gothique pour faciliter la lecture- sont archivés dans la commune et non encore numérisés … Entièrement … Le site des archives du Haut-Rhin a commencé à le faire … Par la fin de l’alphabet … Ils en sont à « Munster » … Pourvu que l’idée ne leur prenne pas de continuer par le début de l’alphabet 😂 … Laissant lacunaires les archives de Mulhouse, fief de ma branche « Wagner 

Réalisé avec le
Générateur de polices pour les manuscrits allemands et les caractères gothiques

Quelle idée as-tu eu mon cher Jacob de m’y donner rendez-vous !!

Melle CABIN, dernière du patronyme

Voilà dévoilé après la pause estivale le généathème de la rentrée, tout droit sorti de l’éphéméride chère aux petites fées de Geneatech … La République fête ses 230 ans en cette année 2022 … Entendez plutôt en cette année CCXXX du calendrier républicain …

Marie Élisabeth Julie Cabin est née avec la première République … Ou presque, à quelques jours près …
Toutes deux voient le jour en 1792, l’une est proclamée le 21 septembre, quand l’autre, ma petite Sosa 123, pointe le nez de son joli minois le 6 octobre.

C’est donc par le biais du Généathème, désormais aux mains de Geneatech que je reviens sur ce patronyme de « CABIN », lequel m’aura donné la migraine au sortir de ma pause d’été … Une tentative de déclinaison sur ce nom de 1622 à 1854 … Non publié à cause grâce suite aux commentaires de mes deux relectrices préférées*

*  Arielle :          « Pas vraiment emballant ton article »
    Dominique :   « Qu’est-ce qu’ils t’ont fait, tu leur en veux »

C’est donc deux ans après les Articles de constitution de 1789 et la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen, que je vais tenter, sous la première République, de réhabiliter ma plume avec une demoiselle Cabin, contemporaine de ladite Première République… Allez, venez, « dansons la carmagnole » avec Marie Élisabeth Julie

« Vive le son, vive le son »

TAILLEUSE EN  ROBE 

Tel était le métier de Victorine, ma petite Sosa 27

La famille PENNEQUIN
est installée à Nancy depuis 1799

Les parents de Victorine s’y sont mariés le 11 novembre 1844, son père Joseph Pennequin y est né en 1824 et sa maman Marie Thérèse FEVRE a vu le jour le 15 septembre 1823 à Houdreville, à quelques 25 km de Nancy ….

A sa naissance, le 30 septembre 1853, Victorine a un grand frère, né 7 ans avant elle, le 13 Mars 1846 toujours à Nancy … Ses parents lui donneront une petite sœur Marie Pennequin quelques années plus tard. A 18 ans, sans qu’il ne soit fait mention de sa profession, Victorine épouse Nicolas Alphonse MANGENOT, Charpentier … Une enfant naitra de cette courte union … A 21 ans, Victorine est veuve …

Il me faudra attendre le 10 novembre 1880 lorsque Victorine épouse en secondes noces notre ancêtre Alphonse JACQUET, pour connaitre son métier … Elle a alors 27 ans …. Alphonse en a 25, il est comptable.

Lorsqu’elle épouse Alphonse Jacquet, Victorine est TAILLEUSE EN ROBE
Ainsi qu’il est indiqué sur leur acte de mariage

Victorine, TAILLEUSE EN ROBE

Comme un ACROSTICHE

Sur une idée de Catherine … « Ecrire une biographie (ou toute une histoire familiale) en suivant les lettres de son nom ou celles de la personne dont on parle. Ainsi, lettre après lettre, se construit un récit selon un plan thématique original

Un acrostiche, du grec akrostikhos, est un poème, une strophe ou une série de strophes où les initiales de chaque vers, lues dans le sens vertical, composent un nom ou un mot-clé.

En route pour un exercice de style

François … De la branche paternelle de mon petit

RENDEZ-VOUS … Avec le feu

En ce troisième samedi de juin, le traditionnel rendez-vous ancestral initié par Guillaume Chaix du blog « le grenier de nos ancêtres » est aussi brulant que ce caniculaire premier mois d’été.

C’est dans la commune de Sallanches, en Haute-Savoie, sur les terres ancestrales des familles Vallet et Pissard que me portent mes pas …

Nous sommes en 1840 …

Après la période de l’occupation française pendant la Révolution où Sallanches fut chef-lieu d’un arrondissement judiciaire sous le Directoire et le Premier Empire, de 1792 à 1814, la monarchie sarde est restaurée jusqu’au rattachement définitif de la Savoie à la France, en 1860.

Nous sommes le 19 avril 1840, je ne rencontrerai pas mon Sosa Pierre joseph, il a fait une chute mortelle quelles années auparavant … Cultivateur, il aura succombé à 5 heures du soir, non sans avoir reçu les sacrements, laissant pour veuve sa seconde épouse Marie Josephte Pissard …. Et leurs 3 enfants.

Sallanches … 273 feux et sept incendies majeurs entre 1520 et 1840

#Genealogie30 – Juin 2022

Raconter un ancêtre en 30 questions … Un défi proposé par Sophie Boudarel pour égayer le mois de juin … Une publication par jour tout au long de ce mois d’été.
Pour ma part, j’ai « découpé » le challenge en 5 tranches … 5 Visuels pour Charles Joseph Pennequin, mon Sosa 24 … Cinq visuels accompagnés de quelques lignes, un croquis, une image, un acte …

Charles Joseph en 5 étapes pour 30 questions

AVANT L’AUTEL …

Les #Geneathèmes initiés par Sophie Boudarel sont aujourd’hui entre les mains malicieuses de Geneatech … Un thème mensuel à développer à notre sauce, de quoi égayer, enrichir et compléter notre généalogie, et faire vivre nos blogs… En ce mois prémices de l’été … Juin, la saison des amours.

Un petit dernier généathème avant l’été …
Les enfants nés hors mariage.

Les vacances, le sable chaud et les amourettes d’été … Qui durent ou s’éteignent aux premières feuilles mortes … Et les petits -non prévus- qui pointent le bout de leur nez au printemps suivant.

Et moi, naïve, qui croyais nos aïeux sages jeunes gens, et pures mariées, vierges devant l’autel … Que nenni !!! Nos ancêtres étaient eux aussi des coquins qui « croquaient la pomme » avant l’heure 😂 … Enfin, pour certains.

Bienvenu au « pays de mes fauteurs »

2 BRANCHES pour 15 PATRONYMES

il en manque un !?!

Enfin poser les bases de ma généalogie … Nommer mes grands, arrières et arrière-grands-parents … Bien qu’à ma décharge, et avant d’avoir tous les éléments en ma possession, j’ai rédigé un billet – dans ma prime jeunesse généalogique- Arrière-grands-parents, une place à part, un autre sur ma branche agnatique et un troisième sur mon ascendance cognatique.

Voici donc le commencement de l’histoire de ma famille, qui nait avec le mariage de mes parents en décembre 1962, le 29 … Quarante six jours avant ma naissance … Ils ont respectivement 23 et 24 ans, maman est enceinte jusqu’au fond des yeux … Je ne sait pas la couleur de sa robe de mariée, je ne sais pas s’ils ont fait bénir leur union par l’église, ou si c’était un mariage purement civil … Je ne sais pas…

Je ne sais pas … Depuis que j’ai commencé à me passionner pour la généalogie, c’est une phrase qui revient, encore et encore, conjuguée à tous les temps :

« je ne sais pas »,
« je ne savais pas »,
« Je ne saurai peut-être jamais »

Voyons ces noms qui sont mes racines

Mon Rendez-Vous « NON-ANCESTRAL »

Me voilà bien embarrassée cher Guillaume Chaix … C’est une « non-parente » qui m’interpelle en ce jour de rendez-vous ancestral… Nous sommes en 1906 si j’en crois la PANHARD LEVASSOR garée dans la rue.

Marie LABRUNE, épouse en second de mon Sosa 30 me fait de grands signes depuis sa fenêtre de la rue des Bordes.

« Viens, viens me voir … Tu n’as jamais eu RDV avec aucune de tes ascendantes, je veux être la première …. Même si nous ne sommes pas parentes … Viens, viens bavarder un peu avec une petite descendante de grands-parents Wallons »

Marie LABRUNE, ma « non-parente » épouse en seconde d’Anatole Hullard, lui-même divorcé de Rose Clotilde mon arrière-arrière-grand-mère maternelle… Et bien Marie, papotons donc un peu, faisons connaissance toi et moi.

Qu’as-tu donc à me raconter chère « non-parente » ?